Accueil du site IHMC

Accueil > Le Laboratoire > Distinctions

Partager cette page :

Distinctions

Retrouvez ci-dessous les différentes distinctions reçues par les membres de l’IHMC (à compter de novembre 2017, et dans la limite des informations qui nous parviennent).

Publié le 11 juin 2019, mis a jour le mercredi 24 novembre 2021

Annie Cohen-Solal – Prix Femina

25 octobre 2021

Le jury du Prix Femina a récompensé Annie Cohen-Solal dans la catégorie essais, pour son ouvrage intitulé Un étranger nommé Picasso (Fayard).

Présentation du prix sur le site des éditions Hachette

Fadi El Hage – Prix de soutien à la création littéraire de la Fondation Simone et Cino Del Duca – Institut de France

17 décembre 2020

Suite à la parution du Sabordage de la noblesse (Paris, Passés composés, 256 pages, mars 2019), Fadi El Hage a reçu le Prix de soutien à la création littéraire de la Fondation Simone et Cino Del Duca – Institut de France.

Annika Hass – Prix Germaine de Staël

24 septembre 2020

Annika Hass a reçu le prix Germaine de Staël 2020, le prix de thèse de l’Association des francoromanistes allemands, décerné par l’ambassade française de Berlin, pour sa thèse sur « “Au service de l’échange littéraire et bibliopolique” Die transnationale Verlagsbuchhandlung Treuttel & Würtz (1750–1850) ».

http://francoromanistes.de/prix-germaine-de-stael/

Marco Bertilorenzi, Jean-Philippe Passaqui – Ouvrage labellisé FNEGE

12 mars 2020

La Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises (FNEGE) a labellisé, dans la catégorie « Ouvrage de recherche collectif », le livre Henri Fayol, Les multiples facettes d’un manager de Marco Bertilorenzi, Nadine Dubruc, et Jean-Philippe Passaqui, Paris, Presses des Mines, octobre 2019, 342 pages (collection « Histoire, sciences et sociétés »).

Jeanne-Laure Le Quang – Prix de thèse de la Gendarmerie nationale

19 décembre 2019

La gendarmerie nationale a organisé, en 2019, les « Prix de la Gendarmerie nationale – recherche et réflexion stratégique » afin de récompenser et soutenir des membres de l’Institution (active ou réserve) ou de la société civile, dont les travaux et les actions de recherche ou de publication portent sur des questions intéressant la sécurité ou la défense nationale.

Les prix sont décernés par un jury composé de professionnels et de chercheurs en lien avec le domaine de la sécurité intérieure ou de la défense nationale. Les lauréats ont ainsi été récompensés, jeudi 19 décembre, à l’École militaire, lors d’une cérémonie officielle présidée par le général Didier Fortin, commandant la mission du pilotage et de la performance de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Parmi les différents prix proposés , Jeanne-Laure Le Quang a obtenu le prix de thèse, pour sa thèse intitulée « Haute police, surveillance politique et contrôle social sous le Consulat et le Premier Empire », sous la direction de Pierre Serna (Paris 1).

Annika Hass – Prix de thèse Eduard-Martin 2018-2019

22 octobre 2019

Annika Hass, docteure IHMC (EPHE/Universität des Saarlandes) a obtenu le prix de thèse Eduard-Martin pour la faculté de philosophie 2018/2019, pour sa thèse sur « “Au service de l’échange littéraire et bibliopolique”. Die transnationale Verlagsbuchhandlung Treuttel & Würtz (1750-1850) », soutenue le 22 mai 2018 et co-dirigée par Frédéric Barbier et Hans-Jürgen Lüsebrink.

Charlotte Guichard – Prix Vitale et Arnold Blokh 2019

7 juin 2019

Couverture de l'ouvrage

En 2019, la lauréate du prix Vitale et Arnold Blokh de l’INHA et la Fondation Jean Blot, est Charlotte Guichard pour La Griffe du peintre : la valeur de l’art (1730-1820), Paris, Seuil, 2018.

Ce prix a pour but de récompenser l’auteur d’un ouvrage publié en français sur l’art occidental (1600-1950) au cours de l’année précédant la remise du prix, selon la volonté de son créateur, l’écrivain Alexandre Blokh.

Nicolas Offenstadt – Prix des libraires Payot 2019

29 mai 2019

Couverture de l'ouvrage

Le jury de la deuxième édition du Prix des Libraires Payot 2019 récompense cette année trois ouvrages parus entre septembre 2018 et mars 2019 dans trois catégories, contre deux l’an dernier. En plus de La Rouille d’Eric Richer en littérature francophone (Éd. de l’Ogre) et L’arbre-monde de Richard Powers en littérature traduite (Le Cherche Midi), le prix de l’essai est une innovation de l’édition 2019.

Le premier lauréat de cette catégorie est Nicolas Offenstadt pour Le pays disparu. Sur les traces de la RDA, paru chez Stock en septembre 2018. Il devance donc le Tour de France littéraire : le monde du livre à la veille de la révolution de Robert Darnton (Gallimard, 2018) et L’intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle, anatomie d’iun antihumanisme radical d’Eric Sadin (L’Echappée, 2018).

Le jury, composé d’environ 200 libraires, a souhaité avec ces trois catégories récompenser des ouvrages à la fois « orienté vers le bonheur de lecture du plus grand nombre » et à révéler « un titre qui serait resté injustement méconnu ». En récompensant cette année un essai, les libraires entendent « souligner une tendance de fond ». Les prix ont été remis le 6 juin à la librairie Payot de Genève.

Jean-Marie Le Gall – Prix du livre d’histoire de l’Europe 2019

17 mai 2019

Couverture de l'ouvrage

Le Prix du livre d’histoire de l’Europe 2019 a été remis à Jean-Marie Le Gall pour son livre Défense et illustration de la Renaissance (PUF, 2018).

La cérémonie a eu lieu à l’ambassade de Roumanie en France en présence de Yves-Marie Bercé, président de l’Association des Historiens.

Les deux autres finalistes étaient Luigi Mascilli Migliorini pour Metternich (CNRS Éditions) et Alexandre Maral pour Les derniers jours de Versailles (Perrin).

Pierre Verschueren – Prix de l’article d’histoire contemporaine 2018

AHCESR
5 décembre 2018

Le prix 2018 de l’article d’histoire contemporaine de l’AHCESR a été attribué à Pierre Verschueren, pour son article « Les rapports de thèses de doctorat ès sciences physiques, révélateurs des normes de la science », Vingtième siècle, n° 132, 2016, p. 111-123.Le jury a particulièrement apprécié l’originalité du sujet, traité à partir d’un corpus des sources dont l’article analyse l’implicite avec finesse. L’article témoigne d’un équilibre remarquable entre présentation des données et problématisation.

Voir l’annonce du lauréat sur le site de l’AHCESR.

Émilie Dosquet – Prix Arconati-Visconti de la Chancellerie des Universités de Paris

4 décembre 2018

Émilie Dosquet, docteure à l’IHMC, a reçu le Prix Arconati-Visconti de la Chancellerie des Universités de Paris en 2018 pour sa thèse sur « Le feu et l’encre : la “désolation de Palatinat”. Guerre et information politique dans l’Europe de Louis XIV (Angleterre – France – Provinces-Unies – Saint-Empire) ».

Le jury était composé de : 

  • Coordonnateur : Jean-Frédéric SCHAUB, directeur d’études, histoire, École des hautes études en sciences sociales
  • Joanna NOWICKI, professeur des universités, sciences de l’information et de la communication, université de Cergy-Pontoise
  • Gisèle SEGINGER, professeur des universités, directrice de l’unité de recherche littéraire et savoirs, université Paris-Est Marne-la-Vallée

Retrouver la liste complète des lauréats 2018 de la Chancellerie des Universités de Paris.

Pierre Verschueren – Prix Singer 2018 de la BSHS

19 juillet 2018

Pierre Verschueren, docteur ayant soutenu à l’IHMC en 2017, a reçu le 19 juillet 2018 le Prix Singer 2018 de la British Society for the History of Science pour son article (à paraître) sur « “Great things are done when (Wo)Men & Mountains meet” : The Summer School for Theoretical Physics at Les Houches (1950s-1960s), or How Girl Scouts, the Corps des Mines and NATO helped rebuild French physics ».

Retrouvez l’annonce sur le site de la BSHS.

Cinq prix pour l’IHMC

21 novembre 2017

Quatre membres de l’IHMC ont reçu des prix en novembre et décembre 2017

Le prix de thèse Paolo Prodi a été remis le 13 décembre à Francesco Buscemi pour sa thèse sur « Je jure. Histoire de la fidélité politique des Lumières à Napoléon », à la Fondation Kessler de Trento, en présence des autorités politiques, de Romano Prodi et de l’ancien ministre de l’Éducation nationale italienne Francesco Profumo.

Le prix Malesherbes pour l’histoire de la justice a été remis le 2 décembre 2017 à Dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy (Claire Zalc), par l’Association Française pour l’Histoire de la Justice, en présence de Robert Badinter au Conseil supérieur du notariat de Paris

Deux prix pour Bernard Gainot : prix du livre d’histoire des Outre-Mer 2017 pour son ouvrage L’empire colonial français – De Richelieu à Napoléon (Armand Colin, 2015) ; et prix Fektann ! de la recherche pour La révolution des esclaves, Haïti, 1763-1803.

Prix Clinquart 2017Momcilo Markovic, pour sa thèse sur « La Révolution aux barrières : La fraude et l’octroi à Paris (1785-1791) » (directeur : Pierre Serna ; soutenue le 31 janvier 2015)

Voir les détails sur ces prix

Version imprimable de cet article Version imprimable