Accueil du site IHMC

Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Événements 2021

Partager cette page :

Lubartworld, présentation du projet ERC

Logo IHMC

Séance du séminaire 2021-2022 de l’IHMC

Salle d’histoire (2e étage, escalier D, ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

Cette séance sera consacrée à la présentation des avancées du projet Lubartworld, commencé en septembre 2019, dont l’objectif consiste à reconstruire les trajectoires individuelles des habitants juifs de la petite ville polonaise de Lubartów, en Pologne, du début des années 1920 aux années 1950, qu’ils aient émigré ou qu’ils soient restés sur place, qu’ils aient été exterminés ou qu’ils aient survécu à la Shoah.


Claire Zalc présentera le projet Lubartworld (origines, cheminements, déploiements et coups d’arrêts d’un point de vue scientifique, méthodologique et administratif), l’équipe et ses premiers résultats.

Anton Perdoncin, post-doctorant, sociologue, présentera les aspects quantitatifs de l’enquête, et plus précisément « Des traces de la guerre et de l’extermination dans le registre de population de Lubartow, des années 1930 et 1940 ». Il reviendra sur l’étude des dynamiques générales qui affectent le groupe des juifs de la ville entre 1932 et 1944.

Claire Zalc et Franciszek Zakrzewski, doctorant, présenteront leur travail intitulé « Tentatives d’épuisement de non-lieux : les cimetières juifs de Lubartow » qui revient sur les possibles et les impasses de l’histoire de la disparition d’un lieu, symptôme, symbole et témoin de l’extermination de la population qui l’a conçu, construit, entretenu, en bref habité.

Adèle Sutre, post-doctorante, géographe, présentera ses travaux sur « Les trajectoires migratoires au prisme de la dispersion familiale ». Elle y réfléchit à la façon dont le déploiement géographique de la parenté peut être mobilisé comme ressource dans les trajectoires de migration et persécution.

Thomas Chopard, post-doctorant, reviendra sur ses recherches : « Fuir Lubartów et la Pologne et survivre à la Shoah en Union soviétique », qui retracent les trajectoires et le sort des près de 200 Juifs de Lubartów qui ont survécu aux persécutions et à la Shoah en URSS. Il s’agit de discerner les différentes logiques de mobilité entre fuite massive à l’automne 1939, déportation, évacuation, enrôlement pour le travail et errance en territoire soviétique


La discussion sera assurée par Guillaume Calafat

Publié le 3 novembre 2021, mis a jour le vendredi 26 novembre 2021

Version imprimable de cet article Version imprimable